Community Manager: Profil, compétences et évolution

Community Manager – Evolution dans le temps

Sousligne

Depuis l’explosion des médias sociaux au début des années 2000, les entreprises se sont petit à petit accaparées les différentes plateformes disponibles sur le net, afin d’en faire des canaux de communication plus performants, plus personnels et surtout plus rentables. Cet engouement pour les médias sociaux a connu un véritable essor lors des dernières années, au niveau des entreprises qui développent leurs présences virtuelles sur le net et multiplient les publicités et actions promotionnelles, mais aussi au niveau technologique, où l’on assiste au développement d’une multitude d’outils, pour gérer ses plateformes sociales, pour mesurer ses performance en ligne, ou encore pour lancer des campagnes et des opérations virtuelles spécifiques.

Cela dit, c’est au niveau de la communauté en ligne et des utilisateurs lambda, que l’engouement pour ces pratiques a été fulgurant. Suivant la vague digitale, des centaines d’experts, de commerciaux reconvertis, de conseillers techniques, de créatifs et d’amateurs, professent et partagent leurs expériences et savoir faire, en espérant se faire une place dans un domaine porteur et en constante évolution. Au point de retrouver le métier de Community manager en tête des listes de « 10 manières de gagner de l’argent en pyjama ».

Community Manager – Profil et compétences

Sousligne

Le rôle, le profil et l’importance des Community Managers est un sujet très souvent discutés par les cadres et responsables marketing. D’un côté, certains le considèrent comme un simple ambassadeur de la marque et son porte parole au niveau des réseaux sociaux, d’autres préfèrent une définition plus ample, qui présente le Community Management comme une fonction à cheval sur plusieurs disciplines, c’est pourquoi le Community Manager doit à la fois présenter des compétences en marketing, en rédaction et en communication, tout en étant imprégné d’une forte culture du web et d’une certaine maitrises de ses outils.

Il n’y a pas de bonne ou mauvaise conception du Community Management, les deux approches sont valides, mais il faut toujours se remettre dans le contexte où l’entreprise évolue et son approche de la stratégie digitale. Ainsi, une entreprise qui ne dispose pas de fortes compétences en interne a plus intérêt à recruter un CM à multiples compétences, pour pouvoir produire et communiquer et analyser des contenus pertinents, tandis qu’une autre, doté d’une structure marketing complète, sera plus encline à recruter un CM, dont le rôle sera plus dans l’animation, le service client et la veille digitale.

évolution médias sociaux

Pour conclure, un Community Manager doit avant tout disposer de qualités humaines et garder un ton et un discours personnel, pour permettre l’engagement et l’interaction avec la communauté en ligne. Il doit aussi être un bon communicant et maitriser les disciplines du marketing, pour pouvoir analyser et gérer les actions, leurs portées et le ROI. Enfin, la maitrise d’outils informatiques, lui permet d’apporter un contenu pertinent et surtout attrayant et original.

On peut donc dire que, dans un monde idéal, le Community Manager s’occuperait juste d’écrire, de produire, et surtout d’être heureux et authentique 🙂

2 Avis

  1. Naji 5 années ll y a

    Merci pour cet article très intéressant

  2. Taha 5 années ll y a

    Éclaircissements avisés sur un métier-clé du e-business !

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*